mardi 24 juillet 2007

Monumenta 2007 Anselm Kiefer

Retour sur la Monumenta d’Anselm Kiefer
Ou les traces d’une exposition sur ma carte-mémoire

Décharger les photos avant qu’elles ne se contaminent les unes aux autres.
Faire défiler et reconnaître un jus, le mien.
Trier et revivre par un écran de pixels quelques petits moments.
Les photos comme une deuxième visite par procuration
S’attendre justement à revivre les mêmes impressions, l’affichage de la photo comme un déclencheur de la mémoire.
Et puis non, cette bibliothèque, première photo de ma série Monumenta, elle est minuscule, on dirait un cadre-photo.
Frustration que de ne pas revivre ce volume. Pourquoi ?
Evidemment, il n’y a aucune échelle. Pas de petit personnage ni de silhouette.
Inclure le touriste à casquette, t-shirt rouge et short kaki, lui-même en train de prendre une photo, ce n’était pas pensable. Il ne fallait pas briser l’harmonie de gris, une harmonie sourde qui se détachait de son fond parfaitement blanc. Il ne fallait pas faire cohabiter ces deux dimensions du temps : celle du touriste pressé et celle monumentale et silencieuse de la bibliothèque. Silencieuse ? Non, la bibliothèque était tout sauf silencieuse mais l’entrechoquement de ces débris de verre et de métal (entrechoquement qui ne s’entendait qu’en regardant la bibliothèque) produisait un grondement sourd qui semblait s’élever de la bibliothèque comme une aura et s’imposait alors comme un lourd silence.


La monumentalité de l’œuvre me permettait alors de faire abstraction des autres visiteurs et je pensais rendre compte de ce sentiment en donnant l’illusion de me tenir seule face à cette bibliothèque.
Mais on ne me sent pas derrière l’objectif. J’ai pris d’autres photos au cours de l’exposition, elles sont en contre-plongée et laissent voir la voûte du Grand Palais et par cette perspective, on sent une présence, une échelle.

Or dans cette photo, la perspective en contre-plongée est trop légère, elle ne rend pas compte des dimensions. La bibliothèque devient objet et perd ainsi son caractère monumental. Ce sentiment de grandeur qui vous force à vous tenir debout, à apprécier vos propres dimensions.

Malgré tout je vous livre cette photo, ce cadre-photo au coin d’une table.

11 commentaires:

Ames a dit…

Super ce blog!!
Je l'ai découvert il y a déjà quelques temps mais je ne crois pas t'avoir laissé de message! (alors que ça fait quand même plaisir de savoir qu'on est lu hein! ^^)
A la revoyure! ;)

amel a dit…

La première photo rend compte de la "dimension" de l'oeuvre, c'est une belle "procuration".
Bonne fin de vavances!

Hema Tite a dit…

effectivement, c'est une expo extraordinaire, et c'est bien dur de revivre les mêmes sensations en regardant de simples petites (trop petites) photos!
preuves que nos mémoires, cachées dans leurs synapses (elles aussi petites) sont bien défaillantes...
à ceux propos, personellement j'ai pris assez peu de photos mais j'ai écris des poèmes et fait des croquis qui sont sur mon blog : starring-at-the-world.blogspot.com
voilà, sinon : SUPER SUPER BLOG!!!

Hema Tite a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Visit:

ENSEÑ-ARTE

http://aprendersociales.blogspot.com/

Mike kiss-lapett a dit…

Salut la bavarde,

Nous sommes en janvier 2008, tu n'es pas trop bavarde depuis ton dernier post de juillet 2007, ou je me trompe?

Le silence est d'or parfois...

niark, :))

Affectueusement,

Mike kiss-lapett

Hubert Hamot a dit…

Bonjour,
Je suis auteur d'un blog et je suis disposé à un échange de lien avec le votre.
Mon blog est Numartis.fr
Amicalement,

Hubert Hamot
http://www.numartis.fr

Clin d'Oeuvres a dit…

Nouveau : venez découvrir l’émission « Clin d’œuvres », sur le portail culture de la Ville de Lyon : http://www.culture.lyon.fr/clin-oeuvres

« Clin d’œuvres » est LA nouvelle émission vidéo sur l'art à Lyon. En deux minutes, des petits clips mettent à nu une œuvre d’art ou d’histoire d’un des musées de la Ville de Lyon.

La première œuvre de cette série est : « Le Bizart Bazart » de Ben. 15 autres épisodes doivent suivre toutes les deux semaines.

Allez vite voir !

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je vous prie de m'excuser. Je n'ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.

Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.

En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n'hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements...

Adeline
Responsable communication
adeline@paperblog.com

claudio a dit…

I invite you to visit my blog. you can find my last works of art at:

www.claudiotomassini.blogspot.com

yours Claudio Tomassini

uberamo a dit…

Bonjour,
Je viens de découvrir votre site sur internet.
Je vous invite à visiter mon blog pour découvrir ma démarche dans ce que j'appelle le Pop Art Digital.
Cordialement,